Projet MICROBONE - MSDAVENIR

À propos des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser les contenus,
vous proposer des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt et réaliser des statistiques de visites.

Continuer

Projet MICROBONE

MICROBIOTE ET OS

Contexte

L’ostéoporose post-ménopausique représente un problème de santé publique majeur dans les pays développés. Malgré les progrès réalisés dans la connaissance de ses mécanismes physiopathologiques et dans l’identification des personnes à haut risque de fracture, la prise en charge reste peu satisfaisante.

Plusieurs facteurs de risques sont aujourd’hui reconnus pour favoriser la survenue de fractures ostéoporotiques. Le microbiote intestinal pourrait jouer un rôle dans les mécanismes du remodelage osseux et intervenir dans la fragilité osseuse par des systèmes de régulation et des voies de signalisation peu connus à ce jour.

Les données cliniques sont limitées. Une étude de la masse osseuse sur un modèle de souris sans microbiote intestinal a montré une masse osseuse trabéculaire plus élevée, une plus grande épaisseur corticale et un niveau de résorption osseuse bas. D’autres études expérimentales montrent qu’un traitement par antibiotiques permettrait d’augmenter la masse osseuse.

Projet MICROBONE - MSDAVENIR

 

Le soutien de MSDAVENIR permettra de recruter des femmes, faire le bilan clinique et d’évaluer le microbiote

Pr. Roland CHAPURLAT

Pr. Roland CHAPURLAT

Chef du service rhumatologie du CHU de Lyon

Objectifs

L’étude transversale proposée par le Professeur Chapurlat et par le Docteur Szulc vise à évaluer si les variations de l’abondance du microbiote et sa diversité sont associées à un risque de fractures post-ménopausiques.

 

Résultats attendus

  • Etudier l’interaction entre le microbiote intestinal et le risque de fracture chez des femmes post-ménopausées par le recueil de données épidémiologiques, nutritionnelles, radiologiques et biologiques ainsi que des tests de force physique.
  • Définir les voies métaboliques impliquées dans les relations entre le microbiote intestinal et le métabolisme osseux.
  • La connaissance de ces voies métaboliques permettra de développer de nouveaux marqueurs du risque fracturaire chez la femme ménopausée et de nouveaux médicaments anti-ostéoporotiques.

 

Rôle de MSDAVENIR

Dans le cadre du partenariat, MSDAVENIR s’est engagé à accompagner le projet pendant trois ans.

 

 

 

Les autres programmes que nous soutenons