Etude COGFRAIL - MSDAVENIR

À propos des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser les contenus,
vous proposer des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt et réaliser des statistiques de visites.

Continuer

Etude COGFRAIL

LIEN ENTRE FRAGILITÉ, DÉFICIENCES COGNITIVES ET SIGNES NEUROLOGIQUES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

Contexte

En France, 30% des personnes âgées de plus de 65 ans sont considérées comme fragiles ou pré-fragiles.

Pour cette population spécifique en constante augmentation, prévenir le risque d’Alzheimer doit permettre d’empêcher ou de ralentir la perte d’autonomie et la dépendance.

Sur le plan de la recherche, plusieurs études épidémiologiques récentes ont démontré une association entre fragilité et déficience cognitive (démences, altérations de la mémoire).

Mais, jusqu’ici, le lien entre fragilité, déficience cognitive et développement de plaques d’amyloïdes (signes neurologiques observés par imagerie et dont la présence confirme la maladie d’Alzheimer) n’avait jamais été étudié in vivo chez des patients de plus de 80 ans.

 

Pr. Antonino NICOLETTI

Avec le vieillissement de la population, notre pratique médicale doit s’adapter à des sujets âgés de plus de 80 ans, or les connaissances scientifiques sont faibles sur ces tranches de la population

Pr. Bruno VELLAS

Pr. Bruno VELLAS

Coordinateur du Gérontopôle du CHU de Toulouse

Objectifs

Il s’agit de mieux comprendre et prévenir les déficiences cognitives chez les personnes fragiles.

En analysant les interactions entre fragilité, déficience cognitive et signes neurologiques d’Alzheimer, l’étude doit permettre de développer des actions ciblées de prévention sur les populations à risque. Cette étude menée en hôpital de jour sur une durée de quatre ans, portera sur une cohorte de 365 patients suivis à la Clinique de la Fragilité de Toulouse.

 

Résultats attendus

Ouvrir la voie à un diagnostic plus précoce de la maladie d’Alzheimer.

 

Rôle de MSDAVENIR

MSDAVENIR soutient l’étude COGFRAIL dans le cadre d’un partenariat d’une durée de trois ans.

Les autres programmes que nous soutenons