Étude p-VISCONTI - MSDAVENIR

Étude p-VISCONTI

RÉMISSION INFECTION VIH

Contexte

Les traitements antirétroviraux ne permettent pas à ce jour d’éradiquer le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) de l’organisme. Le virus persiste, intégré dans de cellules dites réservoirs qui ne sont pas éliminées par les traitements. En conséquence, la réplication virale reprend rapidement après une interruption du traitement chez la plupart des patients, leur imposant une prise en charge médicamenteuse à vie.

L’étude ANRS EP47 « VISCONTI » a permis de démontrer qu’une rémission durable de l’infection par le VIH peut être possible pour 5 à 15% des patients ayant initié un traitement antirétroviral dans les 3 mois qui suivent le début de l’infection (primo-infection). Chez ces patients, bien que le virus persiste sous une forme intégrée au niveau de l’ADN, il n’y a pas de reprise active de la réplication après l’arrêt des traitements. Cet état de rémission permet à ces patients d’interrompre durablement toute intervention thérapeutique, sans développer de pathologies associées au VIH ni montrer de dégradation des paramètres cliniques et immunologiques, ou une progression vers la maladie, tout en maintenant une charge virale très basse.

L’étude a identifié une vingtaine de patients avec une durée de rémission pouvant aller dans certains cas jusqu’à 15 années après l’interruption des traitements antirétroviraux.

REMISSION INFECTION VIH

Le soutien de MSDAVENIR nous donne l’occasion unique d’explorer l’existence d’une fenêtre lors de l’infection VIH aiguë qui permettrait de favoriser un état de rémission grâce au traitement antirétroviral précoce

Asier SÁEZ-CIRIÓN

Asier SÁEZ-CIRIÓN

Directeur de Recherche, Institut Pasteur Co-coordinateur du consortium ANRS RHIVIERA

Objectifs

1 • Comprendre les mécanismes sous-jacents au contrôle de l’infection par le VIH dans cette population ayant initié un traitement rapidement après avoir contracté le virus,

2• Identifier les biomarqueurs qui prédisent la rémission chez les différents patients infectés, afin de pouvoir programmer l’interruption de leur traitement,

3 • Développer de nouvelles stratégies permettant à la majorité des patients infectés par le VIH, y compris ceux qui ont initié plus tardivement leur traitement, de bénéficier de l’état de rémission de l’infection.

 

Résultats attendus

Comprendre l’équilibre entre la réponse immunitaire et les réservoirs viraux dans les infections à VIH, afin d’obtenir une rémission à long terme dans des modèles animaux ainsi que chez les hommes.

 

Rôle de MSDAVENIR

MSDAVENIR soutient le projet p-VISCONTI dans le cadre d’un partenariat d’une durée de quatre ans.

Les autres programmes que nous soutenons